Les marchands de canons et faiseurs de guerre au Musée du Cinquantenaire

Le gouvernement Michel s'est permis d'ouvrir les portes du Musées  d'Art et d'Histoire aux participants au sommet de l'OTAN de ces 11 et 12 juillet. Pour ce faire, les plus importantes salles d'exposition de ce haut lieu de culture devront être vidées de leurs précieuses, et souvent très fragiles, pièces et ce en contradiction avec les normes élémentaires de protection qui devraient les entourer. On connaissait déjà la politique suiviste de nos élites vis-à-vis du Pentagone et de l'OTAN dans le domaine de la politique internationale mais  oser violer la nature même d'un lieu de culture pour accueillir les organisateurs du chaos du monde dépasse tout entendement. Espérons que les forces de la paix sauront faire connaître avec force leur dégoût pour cet affront fait à notre pays et à sa culture!

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir