Syrie : Une attaque chimique au secours des 'terroristes modérés'?

L'armée syrienne a commencé à reprendre avec l'aide de ses alliés la dernière poche encore aux mains des "rebelles syriens"- composés de fait en grande partie d'islamistes et de petits délinquants issus de tous pays (dont la Belgique), inconscients de pour qui ils se battent véritablement.
Revoici donc les "rapports de l'Observatoire Syrien des Droit de l'Homme", les barils d'explosifs lancés sur les hôpitaux, les enfants massacrés... On a même à nouveau une enfant (6 ans!) twittant en anglais sous les bombes, ne tarderont pas les images d'enfants miraculeusement extirpés des ruines par les Casques Blancs, miraculeusement sous l'objectif d'une caméra : les enfants, arme essentielle de la propagande de guerre, où il s'agit de substituer la compassion à la réflexion.
Le plan suivant risque fort d'être à nouveau l'image d'enfants "gazés par le régime" : Les gouvernements syriens et russes mettent en garde depuis plusieurs semaines sur une probable réédition du scénario éprouvé lors des précédentes avancées majeures de l’armée syrienne, la mise en scène d’une nouvelle attaque chimique du régime face à laquelle la ‘Communauté Internationale’ ne peut pas rester sans réagir… Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni rappelent leur 'ligne rouge' et déclarent qu'ils interviendront militairement si des armes chimiques sont utilisées : quel moyen plus clair y aurait'il d'inviter les dit 'rebelles' à monter à une nouvelle mise en scène?
Le gouvernement syrien a bien sûr tout sauf besoin que la tripartite USA/France et GB ne bombarde la Syrie et ne tente à nouveau de renverser le rapport de force en faveur des terroristes. Mais cette évidence n‘empêchera pas tous les médias à l’unisson de condamner d’office le régime de Bashar, qui « défie la Communauté Internationale ». Car en plus d’être sanguinaire il est bien sûr complètement idiot.
Ce 6 septembre, le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies Bachar al-Jaafari a répondu à l'avance aux accusations à venir d'utilisation d'armes chimiques par "le régime syrien" :
«[...]Qu’est-ce qui pousserait la Syrie à recourir à des armes internationalement interdites qu’elle ne possède déjà pas et lesquelles ne sont d’aucune utilité militaire, sinon que celle de fournir aux trois forces d’agresseurs le prétexte de mener une agression après l’autre contre nous ? Comment se fait-il que l’arme chimique prétendument utilisée ne touche que les femmes et les enfants, sans toucher les terroristes ? […] Pourquoi le Conseil de sécurité et l’OIAC ont jusqu’ici été incapables de prendre en compte les informations contenues dans 156 lettres, adressées par la Syrie ces dernières années ? En l’occurrence, des informations concernant les produits chimiques toxiques parvenus aux organisations terroristes armées, stockés, conditionnés et utilisés contre les civils pour accuser l’Armée syrienne. Nous vous les avons adressées ainsi qu’à l’OIAC. Mais personne ne lit. Personne ne veut lire. Et personne ne veut coopérer avec le gouvernement syrien pour lutter contre le terrorisme et empêcher les groupes terroristes de faire usage des armes chimiques. Pourquoi ? Parce que certains ne veulent pas régler le problème en Syrie. Parce que certains exploitent le terrorisme.[...]»
Il y a malheureusement peu de chance que ce discours soit relayé par les médias libres. Le texte complet de ce discours essentiel, à retenir pour l'avenir, peut être lu ici

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir