L'oubliée des commémorations du 11 novembre

Difficile à rappeler probablement par ceux qui nous abreuveront de commentaires ces jours-ci, la révolution bolchévique d'octobre 1917 est un facteur tout à fait essentiel de la fin précipitée de la grande boucherie de 14-18. Directement inspirés par leur camarades russes, dès janvier 1918 voient éclore un peu partout en Allemagne des grèves pour la conclusion rapide de la paix ; fin octobre 18, les mutineries éclatent et s'étendent dans le pays. Des conseils d'ouvriers, de paysans et de soldats sont instituées dans plusieurs villes allemandes, et le 9 novembre le mouvement gagne Berlin : des colonnes d'ouvriers marchent sur le centre de la capitale et occupent des bâtiments publics ; les soldats présents dans la ville fraternisent avec les insurgés (source).
C'est cette nouvelle qui décidera l'état-major allemand à accepter toutes les conditions imposées par les vainqueurs deux jours plus tard : il était maintenant prioritaire d'utiliser l'amée pour aller écraser la révolution communiste (ce qui sera fait en janvier 19).
Le 9 novembre 1918 était fondé à Berlin Le Drapeau Rouge (Die Rote Fahne), par Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg. Il sera l'organe central du Parti communiste d'Allemagne jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Imprimer E-mail