L'Ukraine inscrit l'Otan dans sa constitution

L'Ukraine a inscrit dans sa Constitution ce 7 février son engagement à adhérer un jour l'Otan (en même temps qu'à l'UE). Qu'un pays grave ainsi dans sa constitution son adhésion future à l'Alliance Atlantique, c'est une grande première. En dehors de l'aspect grotesque de la chose, les conséquences directes en sont concrètes, et pourraient être à terme tout à fait dramatiques.

L'alliance militaire créée en 1959 par des pays aussi démocratiques que les grandes puissances coloniales de l'époque et les USA ségrégationnistes, avait pour raison d'être officielle, "la défense des démocraties contre le péril communiste". Près de 30 ans après la dissolution du 'Pacte de Varsovie' (créé dix ans après l'Alliance en réaction au péril très réel qu'elle représentait), l'Otan est toujours là, occupant l'Afghanistan, ravageant la Libye après avoir détruit la Yougoslavie, installant ses troupes et ses bases dans les pays 'libérés' du communisme, se rapprochant petit à petit des frontières actuelles de la Russie (malgré les promesses de non-élargissement formulées lors de l'effondrement du bloc de l'Est). L'Otan est le bras armé de la domination impérialiste.

Il est intéressant de noter que l'adhésion à l'Otan va de pair avec l'adhésion à l'Union Européenne : cela en dit long sur la nature réelle de l'UE.

L'inclusion dans une constitution nationale de l'orientation géopolitique future est profondément antidémocratique. Tout projet politique s'inscrivant contre l'adhésion à une alliance militaire agressive se retrouve ainsi d'office anticonstitutionnel, hors la loi. Et dans les faits, la Commission électorale centrale a déjà interdit au dirigeant du Parti Communiste d’Ukraine de participer aux élections présidentielles de mars.

D'autre part, puisque l'Otan ne cesse de qualifier d'agression le rattachement de la Crimée, et accuse la Russie d'avoir envahi l'Est sécessionniste de l'Ukraine, si ce pays devait adhérer officiellement à l'Otan cela impliquerait de facto... une guerre contre la Russie, sur base de l'article 5 de sa Charte, imposant l'assistance collective à un membre 'agressé'.

Soit en perspective une 3e guerre mondiale pour la poignée de fascistes à la tête de l'Ukraine actuellement.

Imprimer E-mail