Venezuela : Une provocation de grande ampleur en train de se préparer

Publié le .

Il est assez probable que nous soyons dès ce samedi matraqué avec «l'info» "le régime de Maduro tire sur son propre peuple". Le scenario est un grand classique classique, comme en Ukraine, en Syrie, et d'autres "révolutions" ou tentatives de révolutions made in USA, de mystérieux snipers se mettent à tirer indistinctement sur les manifestants pacifiques, dans l'espoir de provoquer l'étincelle pour allumer la guerre civile, et/ou pour justifier une intervention militaire extérieure "humanitaire". C'est grossier, c'est répétitif, mais ça marche toujours à coup sûr dans nos médias-qui-ne mentent-jamais.

La porte-parole de la diplomatie russe a alerté du transfert de forces spéciales et de matériel militaire US vers les frontières du Venezuela : « Une dangereuse provocation à grande échelle est prévue pour le 23 février: conduit par Washington, le passage de la frontière vénézuélienne par un soi-disant convoi humanitaire risque de provoquer des affrontements entre partisans et opposants du gouvernement en exercice et donne un prétexte commode pour une action militaire visant à renverser le Président légitime »

«Selon nos données, des sociétés américaines et leurs alliés de l'Otan envisagent l’achat d'un important lot d'armes et de munitions dans un pays d'Europe orientale en vue de leur transfert aux forces de l'opposition vénézuélienne. Nous parlons de mitrailleuses de gros calibre, de lance-grenades et de lance-roquettes, de systèmes de défense antiaérienne portatifs, de munitions pour armes légères et pour armes d'artillerie à diverses fins. Ceci amène à poser la question de savoir ce qui est entendu par la livraison d’une aide humanitaire»

Imprimer