Iran : L'Europe, succursale des Etats-Unis

L'Union Européenne est à nouveau en train de démontrer sa grande indépendance par rapport aux USA - en suivant, dans les faits, l'embargo total contre l'Iran imposé par les États-Unis, ce qui revient à ne pas respecter leurs propres engagements pris dans l'accord sur le nucléaire iranien.

Le chef de la diplomatie iranienne M. Zarif résume « Ils ont publié de beaux communiqués, mais dans la pratique, il ne s’est rien passé ». L'Iran demande aux Européens que le mécanisme parallèle de commerce imaginé, INSTEX, ne soit pas qu’une fiction théorique, une simple déclaration de bonnes intentions. Mais l'Europe ne semble pas particulièrement pressée de désobéir au grand ami américain

Le but des USA est d'étrangler totalement l'économie iranienne. Les "beaux communiqués" européens auraient-ils pour but de faire en sorte que la victime ne s'agite pas trop pendant qu'on l'étrangle ?

L'Iran acculé a annoncé qu'il arrêterait de mettre en place certaines des mesures de l'accord que les Etats-Unis lui empêchait de respecter - telles que la détention d'uranium enrichi et d'eau lourde... que l'embargo US l'empêche de revendre. La réaction européenne a été, là, très ferme : « Si les engagements de l’Iran n’étaient pas respectés, la question d’un réenclenchèrent du mécanisme de sanctions serait posée » a déclaré Florence Parly, ministre française des Armées. C’est que l’Europe sait se faire respecter, quand même !

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir