L'UE prolonge les sanctions contre le Venezuela

Ce lundi, l'Union européenne a prolongé d’un an les sanctions imposées au Venezuela "pour contraindre le président Nicolas Maduro à respecter l’Etat de droit et la démocratie."

"Compte tenu de la crise politique, économique, sociale et humanitaire que connaît actuellement le Venezuela et des actions qui continuent à porter atteinte à la démocratie, à l’état de droit et au respect des droits de l’homme, le Conseil a prorogé ce jour d’un an, jusqu’au 14 novembre 2020, les mesures restrictives à l’encontre du Venezuela", dont notamment le gel des biens du pays, ce qui constitue un véritable hold-up - la Banque d'Angleterre confisque ainsi pour 1,2 milliard de dollards d'or vénézuelien.

Comme par ailleurs la même Union Européenne avait reconnu comme "président vénézuélien légitime" Juan Guaidó, sur la seule légitimité de son auto-proclamation, on mesure à quel point le respect de la démocratie anime l'UE

L'amour de la démocratie se manifeste aussi par l'énergie de la réaction de la cheffe de la diplomatie européenne au coup d'état politico-militaire en cours en Bolivie : Federica Mogherini appelle "toutes les parties" à faire preuve "de modération et de responsabilité", afin de parvenir à de nouvelles élections "crédibles".

Gageons que l'UE s'empressera de reconnaître comme "crédible et légitime" des élections qui porteraient aux pouvoir l'un ou l'autre alter-ego bolivien de Guaidó, pendant que les anciens dirigeants socialistes sont en train d'être poursuivis et jetés en prison.

Imprimer E-mail

Commentaires   

#1 Julien Hannotte 12-11-2019 09:26
Très bon texte. Il manque malheureusement la fin d'une phrase.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir