La grande générosité de l’industrie pharmaceutique

La multinationale suisse Novartis fait un geste d'un altruisme confondant : elle va offrir son médicament Zolgensma à 100 bébés tirés au sort. Ce médicament, à 1.9 millions d'Euros l'injection, avait fait parler de lui en septembre dernier, lorsqu'en Flandre une campagne d'SMS avait permis de lever les fonds et sauver une enfant de 9 mois atteint de la 'maladie orpheline' ciblée.

Ah oui , le coût de la recherche n'est-ce pas, la complexité des maladies orphelines, les coûts de productions, les essais cliniques...

Sauf qu'une récente étude de l'Université de Leuven démontre que les géants pharmaceutiques, en jouant précisément sur l'émotion, déterminent des prix sans commune mesure avec les coûts réels de production, - coûts gardés confidentiels, et donc tout à fait arbitraires. 

"Big Pharma" se partage plus de 50% du marché mondial des médicaments. L'industrie pharmaceutique est l'une des plus rentables au monde, se développant en complète opacité. Le but essentiel est avant tout de réaliser des profits maximaux, et l'attendrissement face à la mise en jeu de la vie d'un enfant permet de toucher le jackpot. Quelle différence avec du pur racket maffieux ?

« C’est au-delà de la honte » a réagi la député Groen Barbara Creemer à l'annonce de cette offre de Novartis. C'est tout ce système capitaliste qui est au-delà de la honte.

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir