Grèce : l'austérité criminelle

La catastrophe qui a frappé les environs d'Athène n'a pas uniquement des causes naturelles. Depuis 2010 les mesures d'austérités imposées à la Grèce ont provoqué des ravages dans les services publics. En particulier, le financement du service d'incendie grec a été amputé de près de 25%. Les huit années d'austérité imposées par les prêteurs internationaux au pays ont causé d'énormes problèmes d'infrastructure publique. Les conséquences, c'est concrètement l'envahissement de la végétation, des arbres non taillés, des bornes d'incendie hors d'usage...
Rappellons que l'Allemagne a fait 2,9 milliards de profit en paiements d'intérêts sur l"aide" apportée à la Grèce depuis 2010.

Imprimer E-mail

Israël a exfiltré des centaines de Casques Blancs sur demande de l'Otan

L'état d'Israël, bien connu pour sa compassion et sa solidarité désintéressée à l'égard des peuples de la région, a évacué de Syrie ce week-end 422 "Casques Blancs" et leur famille, à la demande de l'Otan. Cette opération avait été décidée lors du dernier sommet de l’OTAN à Bruxelles, le 11 juillet dernier.
Les Casques Blances sont une organisation de prétendus civils qui a été montée et financée par le MI6 britannique. Ils sont spécialisés dans les films de propagande, où le clou du spectacle est invariablement le moment où ils découvrent et sauvent miraculeusement (et miraculeusement sous l'objectif d'une caméra) un petit enfant des ruines d'un bâtiment bombardé par le régime. De nombreuses preuves relient directement ces dits humanitaires aux groupes terroristes, al-Qaida notamment. Ils sont fortement soupçonnés des mises en scène d'attaques chimiques.
Il est particulièrement instructif de voir ici l'Otan et Israël ouvertement impliqués dans la prétendue 'révolution syrienne'.
Ces jihadistes humanitaires doivent être réinstallés dans divers pays européens et le Canada.

Imprimer E-mail

Les marchands de canons et faiseurs de guerre au Musée du Cinquantenaire

Le gouvernement Michel s'est permis d'ouvrir les portes du Musées  d'Art et d'Histoire aux participants au sommet de l'OTAN de ces 11 et 12 juillet. Pour ce faire, les plus importantes salles d'exposition de ce haut lieu de culture devront être vidées de leurs précieuses, et souvent très fragiles, pièces et ce en contradiction avec les normes élémentaires de protection qui devraient les entourer. On connaissait déjà la politique suiviste de nos élites vis-à-vis du Pentagone et de l'OTAN dans le domaine de la politique internationale mais  oser violer la nature même d'un lieu de culture pour accueillir les organisateurs du chaos du monde dépasse tout entendement. Espérons que les forces de la paix sauront faire connaître avec force leur dégoût pour cet affront fait à notre pays et à sa culture!

Imprimer E-mail