F-35 : La comédie est finie

Surprise! Le grand gagnant à 15 milliards d'Euros est l'avion pour lequel avait été taillé sur mesure l'appel d'offre pour le renouvellement des avions de chasse. Et Charles Michel s'enthousiasme aujourd'hui que, par une étrange coïncidence, l'appareil réponde exactement à chacun des critères de cet appel d'offre bidon. 2 jours avant, le même Charles Michel, dont le nez s'allongeait à vue d'œil, jurait pourtant la main sur le cœur que la décision n'était pas prise…
Tous les critères, plus un, non explicite : le F-35 est capable de transporter et larguer les bombes nucléaires ! A notre avis, rien que pour cela, le F-35 aurait dû plutôt être rejeté sans appel. Le présent gouvernement rend possible une future complicité de notre pays dans des crimes contre l'humanité.
15 milliard d'€ sur 40 ans partis en fumée, et pour quoi exactement? Le Premier Ministre nous explique sans broncher qu'il investit pour notre sécurité : "A quelques heures d'avion de Bruxelles, en Ukraine, en Libye, en Syrie, il y a des foyers de conflits extrêmement graves. La situation dans le monde nécessite qu'il y ait des défenses prêtes à se mobiliser pour la paix pour la sécurité ici en Europe".
La situation en Syrie et en Ukraine est le résultat des jeux occidentaux, de soutient des 'bons terroristes' contre 'nos ennemis'. Le chaos en Libye a été provoqué directement par l'agression de l'Otan et les bombardements effectués notamment par les F-16 belges. Ce désastre a répandu le terrorisme, et généré la plus terrible crise des réfugiés en Europe. Quelle ironie de citer ces exemples-là comme arguments pour l’achat de bombardiers « pour notre sécurité » !! 

Imprimer E-mail

Un spectre hante la Belgique...

Ce dimanche la Belgique a vécu des élections proprement historiques : pour la première fois depuis bien longtemps, un parti ouvertement marxiste , le Parti du Travail a réalisé un peu partout des progressions saisissantes, devenant une force politique incontournable dans la partie francophone du pays, notamment dans la capitale.
Ces résultats indiquent que la chape de plomb idéologique anti-communiste pourrait être en train de basculer au sein de la population, - comme le montre le fait que dans les deux régions où le PTB réalise ses meilleures performances, à savoir Bruxelles et Liège, il s'est présenté en alliance avec le Parti Communiste de Belgique (notre camarade Fernande Servais à été élue à Seraing)
Les partis libéraux, - c'est à dire partisans idéologiques du libéralisme économique, plus ou moins 'social'-, soit le PS, MR, CDH et les autres, ne s'y sont pas trompés. Pris de panique pas totalement dissimulée face au progrès des marxistes, ils n'arrêtent plus d'alerter sur le danger des "extrémistes" et des "populistes".
Ceci étant dit, il reste pas mal de travail à faire quand on voit le nombre de voix obtenus par certains barons dont l'étiquette "socialiste" n'est qu'un moyen de profiter du prestige que l'histoire a réservé à ce mot.
Prochain rendez-vous en mai 2019 !

Imprimer E-mail

Le vote électronique : anti-démocratique, cher, ... et inefficace

Malgré les disfonctionnements récurrent, Bruxelles s'est obstinée à recourir à nouveau au vote électronique pour les éléctions d'octobre. Résultats quasi annoncés d'avance : à 11 heures on comptait encore 47 bureaux en panne, provoquant des heures d'attentes cumulées.
Depuis l'introduction en 1991, chaque élection à Bruuxelles a été plombée par des bugs informatiques. Aux dernières élections de 2014 2250 votes avaient dû être purement et simplement annulés.
Le problème démocratique avait lui été souligné dès le début. Sans doute ce n'est pas le cas maintenant, juste parce que ce n'est pas actuellement nécessaire, mais dès qu'on en aura besoin, rien n'est plus simple pour modifier un résultat "indésirable" que de truquer un programme informatique ! Le nouveau ticket à scanner n'offre qu'une garantie très illusoire, puisque le comptage est de tout manière effectué par programe, à partir d'un code-barre illisible pour l'électeur. Et si jamais contestation et recomptage devait avoir lieu, on pourrait toujours bien sûr se cacher derrière un autre bug informatique...
Enfin c'est une nouvelle illustration des merveilleuses joies du partenariat public-privé : notre démocratie est ainsi entre les mains d'une société privée Smartmatic, dont le siège social est à Londres, et qui nous suce allegrément au passage : D'après le ministère de l'Intérieur, le vote électronique coûte 4,44 € par électeur, contre 2,11€ pour le le vote papier. Avec environ 600.000 électeurs à Bruxelles, faites le compte.

Imprimer E-mail

Une Palestinienne tuée par des colons en Cisjordanie

Ce vendredi soir un groupe de colons a caillassé une voiture dans laquelle circulait un couple de Palestiniens à Naplouse. L'épouse et mère de 8 enfants a été touchée à la tête et a succombé à ses blessures.
Evoquera-t'on de cette lapidation ailleurs qu'ici ? La mort d'un colon israélien fait toujours les premiers titres, alors qu'un meurtre de Palestien de plus, quelle importance ? Cette différence de traitement, cette hierarchie dans l'indignation, ne fait que révéler l'essentialité occidentale du projet sioniste, bien au-dela de la fantasmes bibliques: Un colon israélien, pour la bourgeoisie européenne et ses médias, "il est des nôtres"...
Lorsqu'un colon ou un soldat des forces d'occupation est tué, la maison de la famille du «terroriste» est rasée. Les familles des meurtriers d'Aïcha ne connaîtront sûrement pas le même sort. Israël va investir 5,3 millions d’euros dans un nouveau quartier pour colons à Hebron. "Un nouveau quartier juif à Hébron, une première en l’espace de 20 ans! […] Voilà une autre étape importante dans notre activité d’expansion et de renforcement en Cisjordanie" , s'est réjoui le ministre de la Défense Lieberman. Le même qui avait déclaré que "Les Arabes Israéliens qui sont contre nous méritent de se faire décapiter à la hache" ou "Je propose de transporter les prisonniers palestiniens en autocars jusqu'à la mer Morte pour les noyer".
Nul doute que nos dirigeants fronceront les sourcil de la plus belle des manières, qu'ils exprimeront leur préoccupation, leur regrets, .... bref tout ce qui puisse être totalement inefficace.

Imprimer E-mail

Des centaines de comptes de médias alternatifs purgés des 'réseaux sociaux'

 Ce 11 octobre, Facebook a supprimé sans préavis 559 pages et 251 comptes pour "comportement inauthentique". Parmi ces pages, des groupes critiques des médias (The Free Thought Project, Press for Truth, The Anti-Media), des groupes de suveillance de la police (Filming Cops, Police the Police) et... la page de la correspondante de RT aux États-Unis.
En mai dernier, sous pretexte de lutte contre les Fake-news, Facebook annonçait un partenariat avec the Atlantic Council, un think tank étroitement lié à l'Otan - choix judicieux quand on connait l'attachement des militaires pour la Vérité. Coopération manifestement efficace, puisque en août une première vague de 652 pages et comptes "liés à la Russie et à l'Iran" étaient supprimés.
Parallèlement, à peu près tous ces mêmes comptes ont été supprimés sur Twitter ; en septembre YouTube fermait toutes les chaînes du gouvernement syrien, dont celle de l’agence de presse Sana. Quand des sociétés privées indépendantes, comme les grands esprits, se rencontrent...
Au cours de la décénie précédentes, l'Internet avait été vu comme un formidable outil de libération et de contourneent de la propagande médiatique. La place de plus en plus monopolistique occupée sur Internet par les dits réseaux sociaux risque fort de compromettre cet espoir.

Imprimer E-mail

Le Belge gagne en moyenne 3.329 euros brut par mois!...

 ...soit une augmentation de 4% par rapport à l'année passée, annonce fièrement ce 5 octobre l'agence Ipsos. Comment concilier cette statistique avec les chiffres officiels démontrant la croissance de la paupérisation dans notre socété ? En 2017, 20.3% de la population était exposé à un risque depauvreté et d'exclusion sociale. Le même jour, les statistiques officielles montraient que 9.63% des ménages wallons n'arrivaient plus à payer leur facture de gaz (4% en 2007).
La réponse est donnée hors-titre : "Le salaire moyen est tiré vers le haut par les salaires les plus élevés". Autrement dit, ce que montre réellement l'enquête (et ce que les médias qui la rapporte ont zappé), c'est plutôt le dramatique accroissement des inégalités en Belgique.

Imprimer E-mail