Julian Assange doit être libéré.

Depuis le 4 mai, nous connaissons la date de la deuxième partie du procès au cours duquel Julian Assange devra faire face à la demande d'extradition des Etats-Unis.

Initialement prévue pour le 18 mai, la défense en avait demandé le report car dans les conditions actuelles liées à la crise sanitaire, les avocats n'ont aucun moyen de rencontrer leur client.

La juge Baraitser a finalement accepté que le procès reprenne en septembre mais il pourrait devoir se tenir en dehors de Londres.

Julian Assange n'a pas pu assister à l'audience parce que sa santé n'est pas bonne et que la traversée de la prison pour rejoindre la salle vidéo aurait pu mettre sa vie en danger.

Ce report est une bonne nouvelle pour la préparation de la défense mais il signifie aussi que Julian Assange devrait passer 4 mois de plus en prison ce qui est inacceptable.

Kristinn Hrafnsson, actuel rédacteur en chef de WikiLeaks, a déclaré: "Au lendemain de la journée de la Liberté de la Presse ( 3 mai), Julian Assange est le seul journaliste en prison en Europe occidentale. Il se trouve dans une prison du Royaume-Uni. Cela doit cesser."

Cela doit effectivement cesser, Julian Assange reste actuellement en prison dans la seule attente de son procès, aucune charge ne pèse sur lui. 

Il est enfermé parce que les Etats Unis demandent son extradition afin, c'est certain, de le condamner. Rappelons que les Etats-Unis ont émis 18 chefs d'inculpation contre lui dont 17 liés à l'espionnage. Il risque 175 années de prison pour avoir fait son travail de journaliste!

Cela doit cesser, il doit obtenir une libération conditionnelle qui lui permette de rejoindre sa famille et de pouvoir préparer sa défense avec ses avocats.

Plus que jamais, la mobilisation est nécessaire.

Imprimer E-mail

Menaces d'un conflit nucléaire

Les années 1980 sont restées dans nos mémoires comme les années des grandes protestations contre l’armement nucléaire, plus spécifiquement contre l’installation de missiles nucléaires en Europe. Des centaines de milliers de manifestants remplissaient les rues de Bruxelles, Amsterdam, Bonn. En Belgique, la base militaire de Florennes était désignée pour recevoir les missiles américains, qui y furent installés à partir de 1985.

Imprimer E-mail

La libération sous caution de Julian Assange refusée

images 2

Ce mercredi 25 mars a eu lieu la première audience depuis la fin de la première semaine du procès de Julian Assange, le 27 février.

Entre les deux dates, la situation a radicalement changé!

Si la pandémie de coronavirus représente une menace pour toutes les populations, la population carcérale est particulièrement fragilisée.

C'est la raison pour laquelle les avocats de la défense ont décidé de faire une demande de libération conditionnelle pour Julian Assange.

Imprimer E-mail

Jeremy Corbyn et le boulet du Brexit

Les élections en Grande-Bretagne

Le Parti travailliste a perdu les élections en raison des controverses sur le Brexit. En 2017, il avait réussi à écarter ce sujet adoptant la même position que les conservateurs, à savoir qu’il convenait de respecter le résultat du référendum et de quitter l’UE. Mais deux groupes d’influence sont parvenus à affaiblir cette position en 2019 : d’une part le patronat britannique et la City de Londres, opposés réels au Brexit et partisans d'un « Brexit seulement de nom », selon lequel le Royaume-Uni quitterait l’UE tout en continuant à suivre ses règles, notamment celles sur le marché unique et l’union douanière; et d’autre part la jeunesse, et plus particulièrement la jeunesse aisée et universitaire, globalement favorable, au maintien du pays dans l’UE.

Imprimer E-mail

La grande générosité de l’industrie pharmaceutique

La multinationale suisse Novartis fait un geste d'un altruisme confondant : elle va offrir son médicament Zolgensma à 100 bébés tirés au sort. Ce médicament, à 1.9 millions d'Euros l'injection, avait fait parler de lui en septembre dernier, lorsqu'en Flandre une campagne d'SMS avait permis de lever les fonds et sauver une enfant de 9 mois atteint de la 'maladie orpheline' ciblée.

Imprimer E-mail