Culture

Pour qui roule le «Festival des Libertés»?

Nous étions déjà pas mal surpris lorsque l'édition 2012 du Festival des Libertés (Bruxelles) n'avait pas trouvé mieux que d'inviter Jamie Shea le secrétaire général adjoint de l'OTAN pour parler de la Syrie, plus exactement de la nécessité ou non d'intervenir dans ce pays. Rappelons à ceux qui l'ont oublié que ce monsieur fut, en tant que porte-parole de l'OTAN, l'artisan de la grande manipulation médiatique qui servit pour justifier le bombardement de la Serbie lors des guerres yougoslaves. L'indignation que cette programmation avait suscité (il n'avait pas été prévu un contradicteur pour ce propagandiste), obligeait alors les organisateurs à modifier la composition du panel.