"En guerre"

"En guerre", film de Stéphane Brizé, soutenu par la musique de Bertrand Blessing, plonge le spectateur immédiatement au cœur du conflit qui oppose les salariés de Perrin Industrie à ses patrons. Le sujet est traité par des plans-séquences souvent heurtés et prend un aspect de documentaire. Réel et fiction cohabitent. Le grondement intérieur des manifs muettes est rythmé au son des percussions, cuivres et guitares. Ce chaos traduit la colère et la détermination des salariés à bout de nerfs. Cadré sans artifice, caméra à l’épaule, ce cinéma social mise tout sur l’humain, sans fioritures. Le décor dépouillé contribue à montrer des scènes épurées et efficaces. Pourquoi une entreprise florissante comme Perrin Industrie décide-t-elle de fermer le site d’Agent et de se débarrasser des 1100 travailleurs qui ont pourtant participé à son enrichissement? "En guerre" met en évidence, des points de vue irréconciliables.

Imprimer E-mail

Faut-il recycler les anciens flics en chômage ?

L’Argentine a longtemps vécu sous la menace d’un coup d’Etat militaire. Ainsi, de 1930 à 1983, sur trente-deux présidents, dix-huit étaient militaires. Dans une telle situation d'alternance, une partie des membres de la police en fonction lors d'une période de dictature militaire sont forcément « récupérés » par le régime civil suivant. C'est ce genre de situation et les dérives qu'il engendre que nous raconte El Clan, un film argentin de Pablo Trapero.

Imprimer E-mail