Impérialisme et immigration

Mis en opposition avec les dits ‘populistes’, les dirigeants 'démocratiques' européens apparaissent, dans le récit obligé de la classe médiatique, comme les garants de « nos valeurs », les remparts contre « les heures les plus sombres de notre histoire ». Dans la réalité quotidienne de millions de travailleurs, ces mêmes dirigeants apparaissent plutôt comme les courroies de transmission dociles du grand capital, et les garants du maintien de l’ordre social au profit de l’infime partie toujours plus riche de la société. Ces deux réalités ne se rencontrent pas.

Imprimer E-mail